Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : PUTEAUX-HORIZON-2020 de Gérald Lambilliotte Blog Citoyen
  • PUTEAUX-HORIZON-2020 de Gérald Lambilliotte Blog Citoyen
  • : Un habitant de Puteaux, Promouvoir la gestion de la ville de Puteaux par l'équipe municipale dirigée par Joëlle CECCALDI-RAYNAUD. Le WebMaster et ami: Philippe Coudeyrat
  • Contact

Auteur - Contact- Blogs Amis

Gérald Lambilliotte 

Conseiller Economique et social
Ville de Puteaux
 

Elu UMP de la 6e circonscription
du Comité départemental

 

M'ECRIRE

 

Permanence
Rue Lucien Voilin

----------------------------

Les Blogs Amis

Joelle2 

Joëlle Ceccaldi-Raynaud

Vincent Franchi

Recherche

L'heure et l'écrit



Les convictions d'un citoyen sur la ville de Puteaux.
Un regard, une vision et un soutien à la municipalité.


 
Vous souhaitez me faire
part de votre avis?

Pensées d'écrivain engagé

- Le premier effet de la pauvreté est de tuer la pensée ! On n’échappe pas à l’argent du simple fait d’être sans argent.
- La pensée guide les mots car le vocabulaire est la clef de la victoire. la
- La gauche est anti-fasciste elle n’est pas anti totalitaire. 
- En ces temps d’imposture la vérité est révolutionnaire !
George Orwell

Articles Récents

Contacts et Pubs

 

pradez27 over
René Pradez
Peintre de Puteaux
22 mai 2013 3 22 /05 /mai /2013 10:56
La Cour des comptes estime que l’Éducation nationale ne souffre pas d'un manque de moyens mais d'un problème de "gestion défaillante". Un rapport qui tombe mal pour Vincent Peillon.

Quatre axes de recommandations

Forte de ces constats, les recommandations de la cour s'orientent autour de quatre axes: "redéfinir le métier enseignant en adaptant en particulier" les obligations réglementaires de service"; "mieux valoriser les ressources humaines, au niveau individuel et des équipes"; "affecter les enseignants en fonction de la réalité des postes et des projets d'établissement" et "assurer une gestion de proximité". l
                                                                  *****
La cour des comptes fait un excellent travail, à l'issue de ses analyses, elle approuve, critique, remet en cause , recommande , hélas elle est pratiquement pas écoutée,
elle n'a qu'un rôle consultatif , de force de proposition, à l'exécutif de prendre où non en compte le contenu du "rapport".

Dans le cas de l’Éducation Nationale, force est de constater que Nicolas Sarkozy avait vu juste une fois de plus, ! malheureusement Vincent Peillon va camper sur ses positions, ce recrutement de masse va nous coûter très cher et ce sur 40 années ! cet apport d'enseignants ne résoudra pas le problème de l'enseignement ,il convient de revoir de fond en combles la gestion ,

lambilliotte

Repost 0
Published by LAMBILLIOTTE - dans Politique Nationale
commenter cet article
14 mai 2013 2 14 /05 /mai /2013 10:53
Photo
Puteauxhorizon2014
vitrines saccagées, pillées,voitures détruites, un quartier embrasé , les supporters ( les vrais) pris au piège comme dans une nasse entre forces de l'ordre et casseurs, une image désastreuse de notre Ville Paris,.
Le ministre de l'intérieur qualifie ces exactions que de simples "bousculades" et de mouvements de foule  alors que les images prises par les différentes chaines de TV montrent des affrontements et des actes de vandalisme extrêmement violents.
Je suis toujours étonné que sur plus de 200 casseurs dont la plupart sont connus des forces de l'ordre que seuls 21 personnes ont été interpellées !
Le préfet de police est lourdement responsable de ces violences urbaines en ne mettant pas des effectifs suffisants sous prétexte que la présence plus importante des forces de l'ordre auraient pu gâcher la fête , on voit le résultat !
Il est logique que l'opposition ( F.Fillon et JF Copé) réagissent et demandent des comptes !
Force est de constater que le ministère de l'intérieur lors des manifestations pacifiques ( les veillées contre
le mariage pour tous ) manifestants assis qui chantaient avait déployé des forces impressionnantes !
Malgré la volonté de Mr Vals ,force est de constater que la criminalité ne cesse d'augmenter notamment à Marseille
et en Corse, que les actes de violence sont encore plus intenses , que le suivi des personnes dangereuses pour la sécurité
de notre pays assignées à Résidence ne sont pas suivies d'effet avec toutes les conséquence qui en découlent , comme si l'affaire Méra était oubliée,!
la situation sécuritaire de notre Pays se dégrade de plus en plus , cette situation ne peut s'améliorer quand on écoute les propos du garde des sceaux qui ne peuvent qu’attiser la haine, développer le racisme , donc la violence ,il ne faudra guère s'étonner si le peuple descend dans la Rue exprimer sa colère , son indignation, !

PSG - Violences à Paris : Valls évoque des "bousculades"
www.lepoint.fr
Le ministre de l'Intérieur a essayé de minimiser les graves débordements qui ont eu lieu lundi soir à Paris, tout en promettant d'utiliser la vidléo
Repost 0
Published by LAMBILLIOTTE - dans Politique Nationale
commenter cet article
13 mai 2013 1 13 /05 /mai /2013 10:43
Puteauxhorizon2014 :
je vous invite à lire cette chronique !
Excellente analyse ! terrifiante ! édifiante ! des lendemains sombres nous attendent !

Les réformes attendues, exigées devrais-je dire par Bruxelles ne seront pas appliquées par F.Hollande sans s'attirer la colère du peuple .
Ce Président nous mène tout droit vers le chaos économique et social , !
Ne rien voir, ne rien entendre , faire la politique de l'autruche, les socialistes excellent dans ce domaine, ce que je crains c'est que , dans  cette configuration que le populisme d’extrême droite arrivera  à ses fins, à nous " les indignés", les "révoltés" d'exprimer notre mécontentement dans la rue jusqu'à ce que le pouvoir écoute et cède enfin à la pression "populaire".

Gérald LAMBILLIOTTE
Le cadeau empoisonné de Bruxelles | Valeurs actuelles 
C’est un terrible marché de dupes qui se prépare avec des Européens exigeants sur les réformes à mener en France et un président peu capable de moderniser le pays.
Repost 0
Published by LAMBILLIOTTE - dans Politique Nationale
commenter cet article
24 avril 2013 3 24 /04 /avril /2013 22:02
Actualités
Le Syndicat de la magistrature
Divers | Ajouté le 24.04.2013 à 18H04
France TV Info
J’ai vu avec un étonnement certain et peiné le reportage qui a été publié sur le site Atlantico.

On y voit une vidéo tournée dans le sein même du Syndicat de la magistrature avec, sur le mur, des photos de personnalités de droite, de journalistes ou d’autres personnalités qui n’ont pas l’air de plaire à ce syndicat, je dirais même aux magistrats qui en sont membres, ce qui jette un doute extrêmement fort sur l’impartialité de ces juges syndiqués.

N’oublions pas pourtant que Madame Taubira est allée inaugurer le congrès de ce même syndicat et qu’il a donc la protection du Gouvernement, qu’il est souvent mis en valeur par quelques élus gauchisants. Comment peut-on imaginer qu’il y ait des photos sur ce mur, appelé « mur des cons », photos associées à des commentaires violents, inacceptables.

J’aimerais que le Gouvernement puisse répondre à la vidéo d’Atlantico, qu’il puisse condamner ce syndicat qui nous entraine vers une justice qui ne serait plus équilibrée. Nos magistrats appartenant à ce syndicat ont-ils bien pris conscience de l’énormité de ce qui vient d’être divulgué par ce site d’information en ligne ?

Quand le président de ce syndicat a critiqué et même envisagé de porter plainte contre Henri Guaino au nom de la liberté de la justice, comment peut-on encore le prendre au sérieux ? Comment Monsieur Christophe Régnard peut-il prendre la parole dans les médias pour défendre l’indépendance de la magistrature après ces révélations ? Il devrait immédiatement dissoudre son syndicat. Il devrait y avoir un élan des autres magistrats pour demander que les juges membres de ce syndicat reviennent à plus de neutralité.

J’avoue avoir été perturbé et même furieux de voir que certains magistrats ont oublié leur devoir d’impartialité, ce qui entache gravement un certain nombre de décisions.


Pr. Bernard DEBRE

Ancien Ministre
Député de Paris
 

0 réaction à l'article

Repost 0
Published by LAMBILLIOTTE - dans Politique Nationale
commenter cet article
17 avril 2013 3 17 /04 /avril /2013 16:50

A:
Date: Me, 17 Avr 2013 12:16

Le Président
 

 

Chers Amis,


En moins d’un an, François Hollande est déjà le chef de l’Etat le plus discrédité de l’Histoire de la Vème République.

François Hollande est discrédité humainement car, chaque jour davantage, il apparaît incapable de faire preuve d’autorité et de prendre des décisions courageuses pour la France.

François Hollande est discrédité politiquement car il est en échec sur tous les plans :

  • le chômage explose dans des proportions inédites,
  • le pouvoir d’achat a reculé pour la première fois depuis 1984 à cause des hausses d’impôts massives qui étouffent les ménages et les entreprises,
  • l’insécurité est repartie à la hausse alors qu’elle était en baisse depuis 10 ans.

François Hollande est discrédité moralement car l’affaire Cahuzac, qui éclabousse tout le gouvernement, montre combien ses grandes leçons sur la République exemplaire étaient une imposture.

Ce scénario catastrophe n’est malheureusement pas une surprise. Nicolas Sarkozy l’avait prédit, très précisément, le 3 mai 2012, dans un discours à Toulon, entre les deux tours de l’élection présidentielle.

Avec Nicolas Sarkozy, nous avions tiré la sonnette d’alarme, nous avions prévenu que François Hollande ne serait pas à la hauteur de la fonction présidentielle et affaiblirait la France. Je vous propose de redécouvrir ce moment de grande lucidité en regardant la vidéo ci-dessous.

Mais, avec la même lucidité qui nous habitait au sujet de François Hollande, je dis aujourd’hui que la France n’est pas condamnée au déclin ! Notre devoir, à l’UMP, est de tout faire pour infléchir la politique du gouvernement dans l’intérêt général. Notre devoir est de transformer les élections municipales de 2014 en premier acte de la reconquête du cœur des Français et du redressement de la France.

Je compte sur votre mobilisation !

Avec ma fidèle amitié,

Jean-François Copé

 

 

_________________________
En application des articles 38 et suivants de la loi du 6 janvier 1978, vous bénéficiez des droits d'accès, de rectification, de suppression et d'opposition aux informations vous concernant. Vous pouvez exercer ces droits en nous écrivant à l'adresse : fichiers@u-m-p.org ou à UMP- Relations extérieures TSA 51558 - 75901 Paris Cedex 15. Si vous ne souhaitez plus recevoir de courriels de la part de l'UMP, vous pouvez vous désinscrire en cliquant ICI.
Repost 0
Published by LAMBILLIOTTE - dans Politique Nationale
commenter cet article
15 avril 2013 1 15 /04 /avril /2013 15:03
Puteauxhorizon2014 :
c'est bien de réagir ? mais tous les actes de vandalisme et de profanation des lieux de culte et des cimetières sont condamnables et inadmissibles , j’eusse aimé que l'ensemble des responsables politiques et des médias condamnent également systématiquement les profanations de nos églises qui sont bien souvent outre des lieux de culte des chefs d’œuvre de l'art gothique et Roman, les politiques, les médias, l'état au travers de son ministère de la culture devraient mettre tout en œuvre pour faire interdire la démolition pure et simple de ces joyaux qui font partis intégrante outre de notre patrimoine, de nos racines , de notre culture judéo-chrétienne , pour la petite histoire, la plupart de ces démolitions sont faites suite à une décision de maires de gauche . En pratiquant de tels actes de destruction nous sommes aussi barbares que "les talibans" , j'ai honte d'appartenir à cette société qui devient de plus en plus "irresponsable".

 

Gérald LAMBILLIOTTE

 

 

 

 

Jean-François Copé condamne avec la plus grande fermeté la profanation inadmissible d’une mosquée en construction dans la ville de Coulommiers

 

 

 

http://www.u-m-p.org/actualites/espace-presse/jean-francois-cope-condamne-avec-la-plus-grande-fermete-la-profanation-inadmissible-dune-mosquee-en-construction-dans-la-ville-de-coulommiers-90111504

Repost 0
Published by LAMBILLIOTTE - dans Politique Nationale
commenter cet article
13 avril 2013 6 13 /04 /avril /2013 11:03

 

Puteauxhorizon2014 :

le Président reste droit dans ses bottes ,ne tient pas compte de ces sondages calamiteux, jamais dans l'histoire de la Vème république au bout de 10 mois d'exercice,un Président et un gouvernement n'ont été aussi bas ! aucun remaniement n'est prévu ! 3 ministres qui pèsent lourds dans le gouvernement contestent la politique du Président et de son premier ministre, qu'à cela ne tienne ils restent aux commandes, comment peuvent-ils prétendre encore gouverner dans ce contexte !

 

Gérald LAMBILLIOTTE

 

C'est une catastrophe


 

oups.PNG


 

L'affaire Cahuzac a clairement un impact sur l'opinion publique. Un sondage de l'institut Yougov pour i>TELE et le Huffington Post, révèle que la popularité du président de la République et de son Premier ministre sont encore en baisse. Les Français réclament un changement de style, mais pas de changement de ligne. Les précisions de Suzanne Ter-Minassian de l'institut d'opinion Yougov.

A 5%, on fait quoi ?

 

Source: Itélé

 

Repost 0
Published by LAMBILLIOTTE - dans Politique Nationale
commenter cet article
13 avril 2013 6 13 /04 /avril /2013 08:57

 

 

Puteauxhorizon2014 :

 

 

Puteauxhorizon2014 :

Inadmissible, vote d'une loi extrêmement sensible à main levée,du jamais vu !
Accélération de la navette entre le sénat et l'Assemblée ( décision par ordonnance ) procédure exceptionnelle pour éviter la grande manifestation du 26/05/2013.
Le gouvernement et son Président aux abois, ce coup de force est une atteinte à la démocratie, le peuple gronde, manifeste sa colère,sa désapprobation, le président et son gouvernement refuse de l'entendre, de nous entendre , il ne faudra pas s'étonner si les manifestations se durcissent, nous serons toujours là pour nous opposer à une politique incohérente et dangereuse pour notre avenir et celui de nos enfants, nous ne lâcherons rien ! notre combat ne fait que commencer

 

Gérald LAMBILLIOTTE



Jean-François Copé, Président de l’UMP, dénonce solennellement la décision précipitée du gouvernemen...

 

 

Jean François Copé dénonce un coup de force
JeanFrançois Copé, Président de l’UMP, dénonce solennellement la décision précipitée du
gouvernement d’avancer sans raison l’examen en seconde lecture du projet de loi sur
l’ouverture du mariage et l’adoption pour les couples de même sexe.
Après la volonté de jeter l’opprobre sur tous les élus, il s’agit là d’une manœuvre
supplémentaire de diversion qui vise à détourner l’attention du scandale Cahuzac.
C’est une volonté délibérée de passer en force au Parlement alors qu’aucune préparation
préalable surl’examen de ce texte en seconde lecture ne sera possible. Le déni de
démocratie est d’ailleurs renforcé par le fait que l’article 4 bis de la loi votée au Sénat
autorise des ordonnances pour appliquer ce projet
!
Le but pour la gauche est également de court circuiter la grande manifestation prévue le 26
mai prochain à Paris contre ce projet de loi. Quel mépris pour le Parlement comme pour le
peuple français et ces milliers de personnes qui sont descendues pacifiquement dans la
rue !
Pourquoi faire passeren urgence ce projet qui divise profondément les Français alors que
les priorités de notre pays sont ailleurs: sécurité, emploi, pouvoir d’achat
?
Cette décision est le signe de la dérive d’un gouvernement aux abois qui panique.
Repost 0
Published by LAMBILLIOTTE - dans Politique Nationale
commenter cet article
9 avril 2013 2 09 /04 /avril /2013 09:54

 

Puteauxhorizon2014 :

à lire avec attention ce billet du Professeur Debré , même si François Hollande est en chute libre dans les sondages, il en demeure pas moins que c'est un homme intelligent, calculateur, machiavélique , cette loi sur la moralisation des politiques est dangereuse, pernicieuse, sous des aspects de "transparence", "d'éthique" de "morale", elle tente à très court terme d'évincer des deux hémicycles les personnalités issues de la société civile car nombre d'entre elles de par leur profession pourraient être suspectées de "conflit d'intérêts" donc d'incompatibilité au profit de ceux qui peuvent au terme de leur mandat retrouver leur situation, c'est à dire les fonctionnaires ,les retraités ! sachant que la majorité des députés de droite sont issus de la société civile vous comprendrez aisément les noirs desseins du Président Hollande .
Gérald Lambilliotte
Actualités
Le concours Lépine de la démagogie
Divers | Ajouté le 09.04.2013 à 10H23
Charles Platiau/AFP
L’affaire Cahuzac déchaîne un véritable concours Lépine de démagogie des propositions les plus aberrantes.

De quoi s’agit-il ? Un homme, chirurgien, est au centre d’un scandale d’Etat monstrueux. Cet homme est de gauche. Il a d’abord exercé la chirurgie viscérale, mais il semble qu’avide d’argent, il ait trouvé que ce métier ne rapportait pas assez. Il s’est alors converti à la chirurgie esthétique afin de réimplanter des cheveux. Cette spécialité est beaucoup plus lucrative d’autant qu’elle n’est pas soumise à la même tarification Sécurité sociale que la chirurgie viscérale. Ses tarifs sont libres et l’argent au « black » devait circuler plus facilement. Loin de moi l’idée de dire que tous les chirurgiens esthétiques sont malhonnêtes, mais lui, Monsieur Cahuzac, l’était vraisemblablement puisqu’il a fait dire, par son avocat, que de grosses sommes d’argent étaient virées ensuite sur son compte suisse non déclaré.

Il a été aussi conseiller de Claude Evin, ministre de la Santé, jusqu’à 1991. Il s’occupait des relations avec les laboratoires. Les a-t-il favorisés ? Il faudra enquêter sur cette hypothèse. Après ce passage ministériel dans le cabinet d’un homme de gauche, il a créé une société de conseil, Cahuzac Conseils, pour faire bénéficier les laboratoires de ses relations. A-t-il reçu de l’argent « au noir » ? Il faudra là aussi faire une enquête.

Après une éclipse politique, il est revenu à l’Assemblée nationale où il est devenu, sur proposition de la gauche, président de la Commission des Finances. Son ascension politique ne s’est plus arrêtée là. Il est devenu ministre délégué au Budget, sous l’autorité de Monsieur Pierre Moscovici, ministre des Finances, pendant 10 mois. Il a été le chantre de la politique socialiste, montrant des capacités hors pair pour attaquer la droite avec des mots d’une virulence extrême. Il a été de gauche, sans concession, sans état d’âme.

Sur son parcours, il a été obligé - transparence oblige - de donner l’état de son patrimoine et de ses activités annexes à la Commission nationale de contrôle. Il a menti à plusieurs reprises. A la rubrique « avez-vous un compte à l’étranger ? », il a répondu par la négative.

La suite est connue de tous. Quand Monsieur Daniel Fasquelle, lors des Questions au Gouvernement, lui a demandé s’il avait un compte en Suisse, suite aux révélations de Médiapart, il a répondu qu’il n’en avait pas, les yeux dans les yeux. Lors des émissions qu’il a pu faire à la radio ou à la télévision, il a pu réitérer ses affirmations mensongères, toujours les yeux dans les yeux, avec un aplomb incroyable.

Voici maintenant que certains au PS font semblant de croire que la droite n’a pas joué son rôle en ne lui posant qu’une seule question sur ses comptes en Suisse. Le Premier ministre insinue que cette question n’était pas suffisante. Il oublie seulement les questions des journalistes, nombreuses et répétées. Madame Aurélie Filippetti en rajoute : l’UMP aurait dû s’acharner et poser plusieurs questions à Monsieur Cahuzac. On rêve !!!

Mais, si je ne me trompe, n’était-ce pas au gouvernement d’enquêter plus sérieusement ? Qu’ont fait Messieurs Moscovici, Valls et même le Premier ministre ou l’entourage du président de la République ? Il est trop facile et malhonnête d’accuser la droite d’un manque d’acharnement.

Alors, dans un grand mouvement de démagogie, les élus et les journalistes réclament une moralisation de la vie politique. Est-ce que d’après eux, tous les élus sont corrompus ? De nouvelles lois pourraient-elles éviter, à l’avenir, les mensonges du type de ceux de Monsieur Cahuzac ? Reprenons les propositions.

Déclarer le patrimoine des élus. Il est déjà déclaré à l’Assemblée nationale pour les députés et au Conseil d’Etat, en ce qui concerne les ministres. Ces déclarations sont épluchées, vérifiées avec minutie. Les rendre publiques changera-t-il quelque chose ? Rien ! Prenons l’affaire Cahuzac, il a déclaré son patrimoine. Aurait-il été rendu public, cela aurait-il changé quelque chose ? Il aurait menti tout autant et personne ne l’aurait remarqué. Cette proposition démagogique n’aurait rien changé au mensonge. Elle est faite pour faire croire à la culpabilité de tous. C’est une astuce pour faire oublier l’affaire Cahuzac.

Interdire le cumul des mandats. Est-ce à dire que ceux qui ont plusieurs mandats sont tous des escrocs ? C’est intolérable et le cumul des mandats est un sujet dont il faut débattre, mais en dehors de l’idée de corruption. C’est là aussi un écran de fumée.

Interdire le cumul avec l’exercice d’une profession. C’est encore plus stupide. Nous aurions comme élus de la République des retraités, des fonctionnaires ou des apparatchiks, sans aucune notion de la vie réelle des Français. J’ai un métier. C’est lui qui me rend libre vis-à-vis des électeurs, vis-à-vis de mon parti politique.

Seule l’interdiction faite aux élus condamnés pour corruption ou abus de biens sociaux serait logique. Le reste n’est que démagogie, rideau de fumée pour masquer l’affaire Cahuzac.

Mais il y a pire car cet acharnement pour rendre transparente la vie politique fait croire qu’il n’y a aucune transparence. Je vais citer deux exemples qui me sont arrivés.

Lorsque j’étais ministre de la Coopération, j’ai déclaré l’état de mon patrimoine détaillé et quand j’ai quitté mes fonctions, j’ai déposé un nouvel état de mon patrimoine. Le Conseil d’Etat m’a appelé car j’avais, pendant cette période, « perdu » une partie de mon patrimoine. Le Conseil d’Etat m’a demandé une explication sur cette perte. J’ai expliqué tout simplement que n’exerçant plus de profession pendant cette période et pour payer mes impôts, j’ai été forcé de faire un emprunt. C’est dire que le Conseil d’Etat avait bien vérifié et que cette information était vérifiable.

L’autre exemple date de 2012. Lorsque j’ai été réélu en 2007, j’avais mentionné sur ma déclaration de patrimoine que j’étais en possession de quatre petits appartements que j’avais achetés pour mes enfants. Entre 2007 et 2012, je les leur ai donnés pour qu’ils aient une sécurité en cette période de crise. Lors de la déclaration de patrimoine à la fin de mon mandat, l’inspecteur des impôts à la retraite qui fait ma déclaration a omis de mentionner qu’un de mes enfants avait reçu, par acte notarié, son appartement. La commission de l’Assemblée nationale m’a demandé des éclaircissements pour savoir ce qu’était devenu cet appartement. J’ai donc envoyé la lettre du notaire prouvant qu’il avait été donné à mon fils comme les autres.

Ces deux exemples montrent bien que les déclarations de patrimoine sont étudiées avec une très grande minutie et que rien ne peut passer au travers de ces études. Monsieur Cahuzac représente une toute autre affaire. Il a menti, non seulement au niveau de ses déclarations de patrimoine, mais aussi niveau du fisc. La loi rendant publique son patrimoine n’y aurait rien changé. Il existe donc un véritable contrôle du patrimoine des élus, effectué avec sérieux par des spécialistes.

J’ai été chef de service hospitalier à Cochin, avec une partie en secteur privé. Tout avait été déclaré au fisc, mais aussi à la commission de contrôle du patrimoine. Il n’y avait rien à redire et je ne vois pas en quoi ce métier ait pu être source de conflits d’intérêt, sauf peut-être lorsque j’ai opéré de multiples élus, qu’ils soient de droite comme de gauche…

Monsieur Cahuzac, lui, a parfaitement le droit d’avoir des relations avec les laboratoires. Le vrai problème est qu’il ne les a pas déclarées et qu’il a vraisemblablement, comme le dit de son avocat, reçu de l’argent « au noir ». Il a une nouvelle fois menti et une éventuelle loi sur la transparence n’y aurait rien changé.

Restons sereins car cette vague d’antiparlementarisme est extrêmement dangereuse. Je le répète, les élus, qu’ils aient ou non un métier, qu’ils aient ou non un autre mandat, sont pour l’immense majorité des gens honnêtes.

Alors, Monsieur Harlem Désir demande, lui, un référendum. C’est la pire des solutions car les propositions faites ne sont pas susceptibles de faire cesser les mensonges, les vols ou la corruption, par définition dissimulés. Mais j’ajouterais, avec un brin de méchanceté, que Monsieur Désir a été condamné et que cela ne l’empêche pas d’être Premier secrétaire du PS. Ses condamnations ne sont pas anodines, tout comme celles de Monsieur Cambadélis qui briguait également ce poste de Premier secrétaire.

Alors, un peu de retenue et si l’on veut que la démocratie survive à ces épreuves, évitons d’accabler tous les élus et de les mettre dans un même sac, évitons les fausses bonnes solutions. Réfléchissons peut-être à certains aménagements dans le cadre de la nécessaire stabilité de nos institutions ! Je dis simplement qu’il faut réfléchir ensemble, sans démagogie, sans précipitation. La précipitation actuelle masque un très grand embarras de la gauche.

Cet embarras est le résultat d’une campagne présidentielle basée sur la dénonciation du monde de la finance, nourrie d’une culture de la leçon de morale, leitmotiv d’une famille politique qui vient de trahir son électorat et, au-delà, l’ensemble des Français.


Pr. Bernard DEBRE

Ancien Ministre
Député de Paris
Repost 0
Published by LAMBILLIOTTE - dans Politique Nationale
commenter cet article
8 avril 2013 1 08 /04 /avril /2013 16:26
Charles de Gaulle

En ces temps de crise et de souffrance pour tous nos compatriotes, souvenons nous "que la fin de l'espoir est le commencement de la mort". Ne doutons jamais de notre destin et de notre force ! Vive la France libre et indépendante !
En ces temps de crise et de souffrance pour tous nos compatriotes, souvenons nous "que la fin de l'espoir est le commencement de la mort". Ne doutons jamais de notre destin et de notre force ! Vive la France libre et indépendante !
Repost 0
Published by LAMBILLIOTTE - dans Politique Nationale
commenter cet article