Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : PUTEAUX-HORIZON-2020 de Gérald Lambilliotte Blog Citoyen
  • PUTEAUX-HORIZON-2020 de Gérald Lambilliotte Blog Citoyen
  • : Un habitant de Puteaux, Promouvoir la gestion de la ville de Puteaux par l'équipe municipale dirigée par Joëlle CECCALDI-RAYNAUD. Le WebMaster et ami: Philippe Coudeyrat
  • Contact

Auteur - Contact- Blogs Amis

Gérald Lambilliotte 

Conseiller Economique et social
Ville de Puteaux
 

Elu UMP de la 6e circonscription
du Comité départemental

 

M'ECRIRE

 

Permanence
Rue Lucien Voilin

----------------------------

Les Blogs Amis

Joelle2 

Joëlle Ceccaldi-Raynaud

Vincent Franchi

Recherche

L'heure et l'écrit



Les convictions d'un citoyen sur la ville de Puteaux.
Un regard, une vision et un soutien à la municipalité.


 
Vous souhaitez me faire
part de votre avis?

Pensées d'écrivain engagé

- Le premier effet de la pauvreté est de tuer la pensée ! On n’échappe pas à l’argent du simple fait d’être sans argent.
- La pensée guide les mots car le vocabulaire est la clef de la victoire. la
- La gauche est anti-fasciste elle n’est pas anti totalitaire. 
- En ces temps d’imposture la vérité est révolutionnaire !
George Orwell

Articles Récents

Contacts et Pubs

 

pradez27 over
René Pradez
Peintre de Puteaux
19 novembre 2006 7 19 /11 /novembre /2006 01:03

 

source 20 minutes

 


Ferenc Puskas, la légende du football hongrois, est décédé à l'âge de 79 ans des suites d'une longue maladie, vendredi matin dans un hôpital de Budapest, a annoncé l'agence de presse hongroise MTI citant le porte-parole de la famille Gyorgy Szollosi.
 

Le joueur hongrois des années 50 était l'un des
plus grands joueurs du XXe siècle.

C’était une statue footballistique que les moins de cinquante ans n’ont pas connue. Ferenc Puskas, la légende du football hongrois, est décédé à l'âge de 79 ans, vendredi matin dans un hôpital de Budapest.

Considéré comme l'un des quatre plus grands footballeurs du XXe siècle, Puskas avait conduit l'équipe de Hongrie à une médaille d'or aux jeux Olympiques en 1952. A cette époque, avec Sandor Kocsis et Nandor Hidegkuti, il forme le trio offensif qui terrorise l'Europe du football et se permet de corriger les Anglais à Wembley (6-3) en 1953. L’année suivante, lors du premier tour du Mondial suisse, la Hongrie explose la RFA (8-3).

L’équipe magyare, surnommée le «Onze d’or» tant son jeu était fascinant et efficace (83 buts en 84 matches internationaux pour Puskas), était logiquement favorite pour soulever le trophée mondial. Mais en
finale, elle retrouve les Allemands. Et à la fin …

Après cet échec et l’intervention soviétique en Hongrie en 1956, Puskas intègre le Real de Madrid. Avec le club merengue, il amasse les titres: trois Coupes d'Europe des clubs champions (1959, 1960, 1966), six titres de champions d’Espagne… En 1962, Puskas devient citoyen espagnol, ce qui lui permet de jouer une seconde Coupe du monde. A l’époque, le
Real est déjà galactique. Outre Raymond Kopa, le «major galopant» croise di Stefano, l’autre grande vedette de l’époque.

Ferenc Puskas souffrait de la maladie d’Alzheimer depuis de nombreuses années.

Evidemment, YouTube compte plusieurs vidéos des exploits de Puskas : celle-ci sur sa
carrière madrilène [FR] et celle-là sur l’ensemble de son œuvre [ES].

Partager cet article

Repost 0
Published by Gérald LAMBILLIOTTE - dans Histoire Contemporaine
commenter cet article

commentaires