Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : PUTEAUX-HORIZON-2020 de Gérald Lambilliotte Blog Citoyen
  • PUTEAUX-HORIZON-2020 de Gérald Lambilliotte Blog Citoyen
  • : Un habitant de Puteaux, Promouvoir la gestion de la ville de Puteaux par l'équipe municipale dirigée par Joëlle CECCALDI-RAYNAUD. Le WebMaster et ami: Philippe Coudeyrat
  • Contact

Auteur - Contact- Blogs Amis

Gérald Lambilliotte 

Conseiller Economique et social
Ville de Puteaux
 

Elu UMP de la 6e circonscription
du Comité départemental

 

M'ECRIRE

 

Permanence
Rue Lucien Voilin

----------------------------

Les Blogs Amis

Joelle2 

Joëlle Ceccaldi-Raynaud

Vincent Franchi

Recherche

L'heure et l'écrit



Les convictions d'un citoyen sur la ville de Puteaux.
Un regard, une vision et un soutien à la municipalité.


 
Vous souhaitez me faire
part de votre avis?

Pensées d'écrivain engagé

- Le premier effet de la pauvreté est de tuer la pensée ! On n’échappe pas à l’argent du simple fait d’être sans argent.
- La pensée guide les mots car le vocabulaire est la clef de la victoire. la
- La gauche est anti-fasciste elle n’est pas anti totalitaire. 
- En ces temps d’imposture la vérité est révolutionnaire !
George Orwell

Articles Récents

Contacts et Pubs

 

pradez27 over
René Pradez
Peintre de Puteaux
23 juillet 2006 7 23 /07 /juillet /2006 23:34

 

                                                          L'armée israélienne a affirmé samedi avoir pratiquement pris le contrôle d'un village au Liban sud, proche de la frontière, après des combats de rues qui pourraient être le prélude à une opération terrestre d'envergure contre le Hezbollah chiite.

 

                                                              L'armée israélienne a affirmé samedi avoir pratiquement pris le contrôle d'un village au Liban sud, proche de la frontière, après des combats de rues qui pourraient être le prélude à une opération terrestre d'envergure contre le Hezbollah chiite.                                           

 

L'armée israélienne a affirmé samedi avoir pratiquement pris le contrôle d'un village au Liban sud, proche de la frontière, après des combats de rues qui pourraient être le prélude à une opération terrestre d'envergure contre le Hezbollah chiite.L'événement

L'Etat hébreu a par ailleurs élargi le champ de ses cibles en détruisant lors d'une nouvelle opération des antennes de télécommunication utilisées par des télévisions et des radios.

Depuis le déclenchement le 12 juillet de l'offensive israélienne, provoquée par l'enlèvement de deux soldats par le Hezbollah, 350 personnes ont été tuées au Liban, dont 310 civils.

Seul pays ayant une influence sur Israël, les Etats-Unis ont clairement indiqué qu'ils voyaient l'élimination du Hezbollah comme une nécessité.

Le président George W. Bush a également établi, au cours de son allocution radiodiffusée hebdomadaire, un lien entre cette opération israélienne et la confrontation engagée contre les deux bêtes noires de Washington dans la région, la Syrie et l'Iran.

Il a ainsi accusé la Syrie de soutenir le Hezbollah et de permettre son approvisionnement en armes venus d'Iran, tout en dénonçant l'Iran pour "ses ambitions (...) nucléaires et son aide à des groupes terroristes".

Il a tenu ces propos à la veille du départ pour la région de la secrétaire d'Etat Condoleezza Rice. "Mme Rice indiquera clairement que résoudre cette crise exige de faire face au groupe terroriste qui a lancé les attaques et aux nations qui le soutiennent".

Des forces aériennes et terrestres "ont plus ou moins fini de prendre le contrôle du village de Maroun Al-Ras" à environ 5 km de la frontière, a déclaré à la presse le général israélien Beni Gantz.

Selon lui, les forces du Hezbollah ont eu "de nombreuses victimes après de violents combats qui ont duré longtemps".

Des sources de sécurité libanaises et des habitants ont indiqué que des combats de rue opposaient, pour la première fois depuis le début du conflit, des combattants du Hezbollah et des militaires israéliens à Maroun al-Ras.

Selon ces sources, trois blindés israéliens ont été touchés par des roquettes sur une colline surplombant le village.

Une dizaine de véhicules de transport de troupes blindés israéliens ont franchi la frontière avec le Liban dans ce secteur en début d'après-midi.

Du côté israélien de la frontière, un soldat a été blessé par le tir d'un combattant du Hezbollah contre le poste de Nourit, proche d'Avivim.

Les forces israéliennes ont également détruit samedi des relais de transmission utilisés par la chaîne Télé Liban (officielle) et plusieurs autres chaînes de télévision, dont la LBCI et Future TV, ainsi que des radios. Les tirs ont aussi visé un relais de télécommunications à Terbol (Liban nord). Un employé de la LBCI a été tué et un autre blessé.

"Après avoir bombardé ses infrastructures, les Israéliens cherchent à détruire le son et l'image du Liban, qui sont les dernières armes de ce pays qui ne dispose pas de blindés", a déclaré à l'AFP le ministre des Télécommunications, Marwan Hamadé.

Dans le sud du pays, les avions israéliens ont pilonné la ville de Khiam, qui abritait une prison symbolisant l'occupation israélienne du Liban sud, qui a pris fin en mai 2000.

Sept personnes ont péri samedi au Liban: cinq civils et deux combattants du Hezbollah tués dans des bombardements israéliens. Deux soldats libanais ont succombé à leurs blessures.

Dans le même temps, le Hezbollah a continué de viser Haïfa, dans le nord d'Israël, avec des dizaines de roquettes qui ont fait 19 blessés. Et plus de 80 roquettes se sont abattues sur d'autres localités du nord, faisant quatre blessés, dont un grave.

Du côté israélien, 33 personnes (15 civils et 18 soldats) ont été tuées depuis le début des hostilités.

La crainte d'une opération de grande envergure par l'Etat hébreu pour détruire le Hezbollah a provoqué un vaste exode des populations du sud vers des régions plus sûres, jetant plus d'un demi-million de Libanais hors de chez eux.

Le secrétaire général adjoint de l'Onu pour les affaires humanitaires, Jan Egeland a déclaré que le Liban était en proie à une crise humanitaire "majeure" et s'est plaint des difficultés à pouvoir acheminer de l'aide.

M. Egeland, qui doit se rendre au Liban pour y lancer un appel à une aide internationale d'urgence, a également critiqué la riposte israélienne aux attaques du Hezbollah, la jugeant "disproportionnée".

La Grande-Bretagne a achevé l'évacuation de ses ressortissants vers Chypre. Près de 4.000 Britanniques au total auront quitté le Liban, sur les quelque 12.000 qui y vivaient avant le début des violences.

Quelque 10.000 citoyens américains ont été évacués du Liban cette semaine, dont près de 4.000 au cours de ces dernières 24 heures.

Dans ce contexte, Israël a ouvert un couloir aérien et maritime pour permettre à l'aide humanitaire d'être acheminée au Liban. Le passage de navires et d'avions a été autorisé par l'Etat hébreu via des couloirs de 80 km et 8 km.

Sur le plan diplomatique, l'un des principaux alliés des Etats-Unis au Proche-Orient, le roi Abdallah II de Jordanie, s'est démarqué de la position américaine en appelant à un cessez-le-feu "immédiat" entre Israël et le Hezbollah, à l'occasion d'une entrevue avec le ministre français des Affaires étrangères Philippe Douste-Blazy.

Le secrétaire général de l'Onu, Kofi Annan, a également averti des dangers d'une escalade militaire. Selon lui, la Syrie et l'Iran doivent être inclus dans la recherche d'une solution. "Que nous les apprécions ou non, nous devons impliquer ces deux gouvernements", a-t-il dit.

Enfin, plusieurs milliers de personnes ont manifesté à Londres, Paris, Stockholm, Genève et Tel-Aviv pour réclamer la fin des opérations israéliennes.


© 2006 AFP

Partager cet article

Repost 0
Published by Gérald LAMBILLIOTTE - dans Politique Nationale
commenter cet article

commentaires