Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : PUTEAUX-HORIZON-2020 de Gérald Lambilliotte Blog Citoyen
  • PUTEAUX-HORIZON-2020 de Gérald Lambilliotte Blog Citoyen
  • : Un habitant de Puteaux, Promouvoir la gestion de la ville de Puteaux par l'équipe municipale dirigée par Joëlle CECCALDI-RAYNAUD. Le WebMaster et ami: Philippe Coudeyrat
  • Contact

Auteur - Contact- Blogs Amis

Gérald Lambilliotte 

Conseiller Economique et social
Ville de Puteaux
 

Elu UMP de la 6e circonscription
du Comité départemental

 

M'ECRIRE

 

Permanence
Rue Lucien Voilin

----------------------------

Les Blogs Amis

Joelle2 

Joëlle Ceccaldi-Raynaud

Vincent Franchi

Recherche

L'heure et l'écrit



Les convictions d'un citoyen sur la ville de Puteaux.
Un regard, une vision et un soutien à la municipalité.


 
Vous souhaitez me faire
part de votre avis?

Pensées d'écrivain engagé

- Le premier effet de la pauvreté est de tuer la pensée ! On n’échappe pas à l’argent du simple fait d’être sans argent.
- La pensée guide les mots car le vocabulaire est la clef de la victoire. la
- La gauche est anti-fasciste elle n’est pas anti totalitaire. 
- En ces temps d’imposture la vérité est révolutionnaire !
George Orwell

Articles Récents

Contacts et Pubs

 

pradez27 over
René Pradez
Peintre de Puteaux
23 juillet 2006 7 23 /07 /juillet /2006 16:07

 

La ministre française de la Défense, Michèle Alliot-Marie, a annoncé samedi que la France participerait, sous conditions, à une force internationale de paix au Liban.

La ministre française de la Défense, Michèle Alliot-Marie, a annoncé samedi que la France participerait, sous conditions, à une force internationale de paix au Liban.

"Le président (Jacques) Chirac déciderait vraisemblablement d'une participation de la France à une force internationale qui serait mise en place pour garantir l'arrêt des combats et la stabilité (...), sous réserve que ce soit dans le cadre d'un accord et qu'un certain nombre de conditions garantissant son efficacité soient remplies", a déclaré la ministre lors d'une conférence de presse à Abou Dhabi.

La ministre française effectue une visite aux Emirats arabes unis d'où elle se rendra dimanche à Chypre pour inspecter les militaires français évacuant leurs compatriotes du Liban.

"Tous les pays de bonne volonté et qui souhaiteraient une stabilisation (au Liban) seraient prêts aussi à examiner les conditions de leur participation", a-t-elle ajouté.

L'idée d'une force internationale, à déployer dans le sud du Liban où Israël poursuit une vaste opération militaire meurtrière, a été proposée au dernier sommet du G8 en Russie.

Mais le communiqué du G8 était resté flou sur la composition, le mandat ou les conditions de déploiement d'une telle mission.

"Il est important que les combats s'arrêtent parce que plus il y a de morts de part et d'autre, plus il est difficile de rétablir la paix", a répété Mme Alliot-Marie.

Le projet d'une force internationale figurerait au menu de la réunion internationale sur le Liban prévue le 26 juillet à Rome, avec la participation de plusieurs pays occidentaux, dont les Etats-Unis avec Condoleezza Rice, secrétaire d'Etat américaine et la France.

"Ce que j'attends de Rome, c'est d'abord un progrès clair et net vers l'arrêt des violences, un progrès vers un accord qui permettrait d'envisager l'avenir sous une forme positive et non pas systématiquement négative et qui puisse couper l'herbe sous les pieds de ceux qui ne cherchent qu'une chose: opposer une partie du monde contre une autre", a dit la ministre française.

Elle a indiqué qu'elle s'envolerait dimanche pour Chypre afin de rendre visite aux militaires français engagés dans les opérations d'évacuation des ressortissants français du Liban.

"A partir de Larnaca, je me rendrai sur les navires français qui sont en train d'évacuer des citoyens français, européens ou plus généralement étrangers qui se trouvent pris dans le combats" au Liban, a-t-elle dit.

Outre deux frégates et un grand navire d'une capacité de 2.000 passagers opérant sur place, "arrive demain matin un bâtiment qui peut transporter 4.000 personnes et qui a une capacité d'hospitalisation de 200 personnes", a-t-elle ajouté.

Durant sa visite de 24 heures aux Emirats, Mme Alliot-Marie s'est entretenue avec le prince héritier d'Abou Dhabi, cheikh Mohammad Ben Zayed Al-Nahyane, commandant en chef adjoint des forces émiraties, et le vice-président et Premier ministre, cheikh Mohammad Ben Rached Al-Maktoum, ministre de la Défense.

Soulignant "l'excellence des relations entre les Emirats et la France", liés depuis 1995 par un accord de défense, elle a indiqué que ses entretiens, intervenus au lendemain de la rencontre que M. Chirac a eue à Paris avec le président émirati, cheikh Khalifa Ben Zayed Al-Nahyane, n'avaient pas porté sur de contrats militaires.

"Je ne venais pas (...) pour parler de contrats. Je venais pour parler de stratégie, de renforcer nos liens", a-t-elle déclaré à l'AFP, indiquant qu'elle avait aussi évoqué la situation en Irak, en Afghanistan "où des militaires des Emirats se trouvent à côté de militaires français", les crises en Afrique et le terrorisme.


© 2006 AFP



Partager cet article

Repost 0
Published by Gérald LAMBILLIOTTE - dans Politique Internationale
commenter cet article

commentaires