Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : PUTEAUX-HORIZON-2020 de Gérald Lambilliotte Blog Citoyen
  • PUTEAUX-HORIZON-2020 de Gérald Lambilliotte Blog Citoyen
  • : Un habitant de Puteaux, Promouvoir la gestion de la ville de Puteaux par l'équipe municipale dirigée par Joëlle CECCALDI-RAYNAUD. Le WebMaster et ami: Philippe Coudeyrat
  • Contact

Auteur - Contact- Blogs Amis

Gérald Lambilliotte 

Conseiller Economique et social
Ville de Puteaux
 

Elu UMP de la 6e circonscription
du Comité départemental

 

M'ECRIRE

 

Permanence
Rue Lucien Voilin

----------------------------

Les Blogs Amis

Joelle2 

Joëlle Ceccaldi-Raynaud

Vincent Franchi

Recherche

L'heure et l'écrit



Les convictions d'un citoyen sur la ville de Puteaux.
Un regard, une vision et un soutien à la municipalité.


 
Vous souhaitez me faire
part de votre avis?

Pensées d'écrivain engagé

- Le premier effet de la pauvreté est de tuer la pensée ! On n’échappe pas à l’argent du simple fait d’être sans argent.
- La pensée guide les mots car le vocabulaire est la clef de la victoire. la
- La gauche est anti-fasciste elle n’est pas anti totalitaire. 
- En ces temps d’imposture la vérité est révolutionnaire !
George Orwell

Articles Récents

Contacts et Pubs

 

pradez27 over
René Pradez
Peintre de Puteaux
2 juin 2006 5 02 /06 /juin /2006 16:54

ANALYSE ET POSITION DE L'UMP

Le fantôme de Léonid Brejnev hante la rue de Solferino


Par Alain Lambert
Ancien ministre délégué au budget et à la réforme budgétaire
Sénateur de l’Orne
Publiée sur http://www.alain-lambert-blog.org/
Le 29 mai 2006


Le Parti socialiste rattrapé par ses vieux démons. Baptisé « Réussir ensemble » son nouveau projet, rendu public la semaine passée, fait blêmir d'effroi. La couleur est d'emblée annoncée : des dépenses pour 10 ans ! Même si la législature n'en compte que 5 ! Au diable l'avarice ! Ce n'est même plus un recul mais « un grand bon ... en arrière » ! On se croirait revenu, avant la chute du mur de Berlin, au bon temps du Président Brejnev. Ou du programme commun des années 80.

En pire ! Qu'on en juge :

Augmentation massive des impôts. Fusion de l'IR et de la CSG. Progressivité de cette dernière. Autant dire, le massacre des cadres ou une invitation à l'expatriation, au choix. Renationalisation d'EDF. Même les pauvres salariés CGT devront rendre leurs actions. Généralisation forcée des 35 heures pour tout le monde. Abrogation de la loi sur les retraites. Interventionnisme généralisé dans les relations du travail. Création de nouveaux postes de fonctionnaires. Réactivation des emplois publics jeunes. Réduction drastique de la production d'énergie nucléaire, en pleine crise du pétrole. On se pince pour sortir du cauchemar. Même Besancenot est menacé d'être doublé sur sa gauche. Par Laurent Fabius, aussi fier de son nouveau gauchisme que mon petit fils de son nouvel habit de Spiderman.

Le projet socialiste pour 2007 : dépenser ensemble !


 
Par Valérie Pécresse, députée des Yvelines
Porte-parole de l'UMP
Sur http://www.valeriepecresse.com/
Le 29 mai 2006



La semaine dernière, je dénonçais l’absence des ténors socialistes à la Convention sur l’éducation organisée pour leur projet 2007. En effet, ils nous assènent en permanence – et à juste titre ! – que l’éducation sera l’un des thèmes politiques cruciaux pour l’avenir de notre pays dans les dix prochaines années et ils sont aux abonnés absents lorsqu’il s’agit d’en débattre ? Preuve s’il en est qu’au PS ce sont plus les « projets personnels » qui motivent les candidats que le projet collectif du parti …

Trop de candidats et pas assez d’idées ? Soucieux de répondre à la critique, le Parti Socialiste a dévoilé les premières pistes de son projet. Et là nous ne sommes pas déçus. Sous le titre « réussir ensemble », nous avons en réalité deux catégories de mesures :

- les nouvelles dépenses, dont personne ne nous dit par quels moyens elles seront financées (allocation autonomie pour les jeunes, augmentation du SMIC, extension des 35 heures, hausse des retraites, nouveaux moyens pour les ZEP, pour la petite enfance, service civique obligatoire),

- les retours en arrière et autres abrogations des réformes courageusement entreprises entre 2002 et 2007 : renationalisation d’EDF, remplacement (sic !) de la réforme des retraites, retrait de la réforme de l’assurance maladie, abrogation du CNE.

Aucune mention des réformes structurelles nécessaires pour que notre pays redevienne créateur d’emplois. Aucune réflexion sur la dette et le transfert de charges qu’elle induit sur les générations futures. Aucune reconnaissance du bien-fondé des réformes visant à équilibrer les comptes sociaux (retraite, santé).

Vraiment, en lisant ce programme, je me dis : attention ! La France n’est pas la tapisserie de Pénélope, il ne faut pas défaire à chaque quinquennat les réformes du précédent, au risque de faire du surplace, voire de régresser, cinq ans en arrière !

Les ressources financières de notre pays ne sont pas non plus illimitées. Nous devons veiller désormais à ce que chaque euro de dépense publique soit efficacement utilisé. C’est une responsabilité collective vis-à-vis de nos enfants.

Mais de tout cela, il n’est pas question, tant les socialistes français font preuve aujourd’hui de démagogie électorale. Dépenser ensemble, abroger ensemble, tout un programme !

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Gérald LAMBILLIOTTE - dans Oui à l'Europe
commenter cet article

commentaires