Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : PUTEAUX-HORIZON-2020 de Gérald Lambilliotte Blog Citoyen
  • PUTEAUX-HORIZON-2020 de Gérald Lambilliotte Blog Citoyen
  • : Un habitant de Puteaux, Promouvoir la gestion de la ville de Puteaux par l'équipe municipale dirigée par Joëlle CECCALDI-RAYNAUD. Le WebMaster et ami: Philippe Coudeyrat
  • Contact

Auteur - Contact- Blogs Amis

Gérald Lambilliotte 

Conseiller Economique et social
Ville de Puteaux
 

Elu UMP de la 6e circonscription
du Comité départemental

 

M'ECRIRE

 

Permanence
Rue Lucien Voilin

----------------------------

Les Blogs Amis

Joelle2 

Joëlle Ceccaldi-Raynaud

Vincent Franchi

Recherche

L'heure et l'écrit



Les convictions d'un citoyen sur la ville de Puteaux.
Un regard, une vision et un soutien à la municipalité.


 
Vous souhaitez me faire
part de votre avis?

Pensées d'écrivain engagé

- Le premier effet de la pauvreté est de tuer la pensée ! On n’échappe pas à l’argent du simple fait d’être sans argent.
- La pensée guide les mots car le vocabulaire est la clef de la victoire. la
- La gauche est anti-fasciste elle n’est pas anti totalitaire. 
- En ces temps d’imposture la vérité est révolutionnaire !
George Orwell

Articles Récents

Contacts et Pubs

 

pradez27 over
René Pradez
Peintre de Puteaux
23 novembre 2005 3 23 /11 /novembre /2005 21:04

 

 

Point de Vue

Une semaine très politique Par Pierre-Marie Vidal [mercredi 23 novembre 2005]  imprimer   envoyer par e-mail
Pierre-Marie VIDAL Le PS n’a pas su profiter de son week-end de congrès pour parler aux Français. Sur la crise des banlieues, les leaders socialistes n’osent toujours pas assumer le discours sur le rétablissement de l’autorité laissant le champ libre à la droite et en particulier à Nicolas SARKOZY.

François HOLLANDE, en conclusion du congrès de la synthèse, a déclaré : "alors le plus dur commence"... Le futur nouveau premier secrétaire du PS sait de quoi il parle ! Même s’il sort vainqueur de ce congrès et qu’il a démontré sa qualité à gérer l’interne avec succès, son parti reste accaparé par les guerres de motions et la gestion de l’ego de ses présidentiables. Le PS a manqué ce week-end une occasion historique de parler à ses électeurs. Incapable de réussir la synthèse sur ce sujet, le parti socialiste n’a pas su adresser un message de circonstances aux Français en général, aux habitants des banlieues en particulier ainsi qu’aux 80 % de la population française généralement désignée sous le terme de classe moyenne - celle qui, selon les experts électoraux, décide d’un destin présidentiel. Absents pendant la crise comme Laurent FABIUS, indécis comme François HOLLANDE, les leaders du PS ont réussi à se séparer dimanche soir, contents d’avoir évité le pire mais sans un mot à destination de ceux qui ont, eux, connu le pire pendant des semaines et qui redoutent tant l’avenir. Ce qui fait penser que, comme en 2002, la présidentielle de 2007 se jouera, d’une certaine façon, sous le signe de la peur.

Une peur qui bénéficie principalement à Nicolas SARKOZY. Une belle opération pour le leader de l’UMP qui a réussi, dans une stratégie qui rappelle Ariel SHARON sur l’esplanade des Mosquées, à se faire reconnaître comme le recours face à des troubles dont il est pour partie à l’origine. Cette opération lui ouvre de nouveaux horizons à gauche auprès d’un électorat face auquel le PS n’ose toujours pas assumer le discours du rétablissement de l’autorité. Habile en matière "d’ouverture" sur des sujets comme le vote des étrangers ou la double peine, Nicolas SARKOZY légitime ainsi son discours sécuritaire et renforce son image d’homme salutaire.

Décidément une semaine très politique

 

Partager cet article

Repost 0
Published by puteauxhorizon2008 - dans Politique Nationale
commenter cet article

commentaires