Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : PUTEAUX-HORIZON-2020 de Gérald Lambilliotte Blog Citoyen
  • PUTEAUX-HORIZON-2020 de Gérald Lambilliotte Blog Citoyen
  • : Un habitant de Puteaux, Promouvoir la gestion de la ville de Puteaux par l'équipe municipale dirigée par Joëlle CECCALDI-RAYNAUD. Le WebMaster et ami: Philippe Coudeyrat
  • Contact

Auteur - Contact- Blogs Amis

Gérald Lambilliotte 

Conseiller Economique et social
Ville de Puteaux
 

Elu UMP de la 6e circonscription
du Comité départemental

 

M'ECRIRE

 

Permanence
Rue Lucien Voilin

----------------------------

Les Blogs Amis

Joelle2 

Joëlle Ceccaldi-Raynaud

Vincent Franchi

Recherche

L'heure et l'écrit



Les convictions d'un citoyen sur la ville de Puteaux.
Un regard, une vision et un soutien à la municipalité.


 
Vous souhaitez me faire
part de votre avis?

Pensées d'écrivain engagé

- Le premier effet de la pauvreté est de tuer la pensée ! On n’échappe pas à l’argent du simple fait d’être sans argent.
- La pensée guide les mots car le vocabulaire est la clef de la victoire. la
- La gauche est anti-fasciste elle n’est pas anti totalitaire. 
- En ces temps d’imposture la vérité est révolutionnaire !
George Orwell

Articles Récents

Contacts et Pubs

 

pradez27 over
René Pradez
Peintre de Puteaux
20 novembre 2015 5 20 /11 /novembre /2015 14:02
Valls: certains des terroristes «ont profité de la crise des réfugiés» pour rentrer en France

Lire l'article du figaro en cliquant sur :

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/11/19/97001-20151119FILWWW00341-valls-certains-des-terroristes-ont-profite-de-la-crise-des-refugies-pour-rentrer-en-france.php

Puteauxhorizon2014/2020 : Monsieur le premier ministre VALLS est devenu le Roi des communicants mais malheureusement depuis ces évènements dramatiques du 13 Novembre dernier , les dispositions prises avaient déjà été proposées par l'opposition mais rejetées..

il en est de même pour les effets d'annonces qui en réalité n'en sont pas, rappelez vous comme l'opposition avait été critiquée, nous n'étions pas solidaires encore moins humanistes , ces pauvres migrants n'étaient que des pauvres êtres humains fuyant le régime du dictateur Syrien , ils étaient des réfugiés "politiques" et en tant que tels devaient être accueillis avec bienveillance et égard,

Il était curieux de constater que la majorité de ces "réfugiés politiques" n'étaient que des hommes, très peu de femmes et d'enfants mais cette constatation qui appelait un débat de fond sur "ces migrants", avait été occultée par le gouvernement.

Nous avions évoqués que des terroristes pouvaient s'infiltrer dans ce cortège de "migrants présumés" migrants politiques", mais impossible,nous étions qualifiés de racistes même si ce mot a fait l'objet de suppression dans le dictionnaire.

Sans polémiquer , cela serait indécent ,aujourd’hui, force est de constater qu'il a fallu 130 morts et 350 blessés pour considérer enfin que nous n'étions pas dans un monde de" bisounours", c'est regrettable , inacceptable de la part de ceux qui sont censés nous diriger et qu'ils auraient dus en Amont mettre tout en œuvre pour protéger physiquement l'ensemble des citoyens, malheureusement on le fait en aval , c'est bien trop tard, il en est de même sur le plan de la politique internationale , la France rejetait la participation de la Russie dans cette coalition contre l’État Islamiste,

on revient sur cette décision, car il est prioritaire à toutes les forces d'éradiquer l’État Islamiste, là, aussi nous avons pris un retard considérable ce qui a permis à ces terroristes de s'organiser, de s'armer puissamment , de tisser leur toile , d’effectuer un recrutement de masse sur les réseaux sociaux , cette guerre sera longue , mais nous vaincrons à la condition de ne pas baisser la "garde", de maintenir une batterie de dispositions comme l’État d'urgence , et de grâce, que les défenseurs des droits de l'homme , de la démocratie, de la liberté d'expression prennent du recul et ne mettent pas d'entraves juridiques tant au niveau national qu'international il faut une politique inflexible même si certaines libertés individuelles ou collectives peuvent être réduites , la vie de nos citoyens en dépend,

Gérald Lambilliotte

Revirement de position du Quai d'Orsay :

Officiellement, Laurent Fabius ne parle pas de rupture mais d'une simple «adaptation». Depuis le début de la guerre, Paris a fait du départ de Bachar el-Assad l'alpha et l'oméga de la diplomatie française en Syrie. En désignant nommément et pour la première fois les djihadistes de l'État islamique (EI) comme l'ennemi principal de la France, François Hollande a fait voler en éclats la politique du «ni-ni» - ni Bachar ni Daech - sur laquelle s'arc-boutait le Quai d'Orsay. Le sort du dictateur syrien, considéré comme le principal responsable de la situation dans son pays, n'est plus une priorité immédiate. Il s'agit donc bien d'un revirement.

La menace pour la France, c'est Daech. Bachar, c'est l'ennemi de son peuple

Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense

Ce virage était réclamé par une partie de la classe politique, à droite surtout, mais parfois aussi à gauche.

Valls: certains des terroristes «ont profité de la crise des réfugiés» pour rentrer en France

Partager cet article

Repost 0
Published by LAMBILLIOTTE - dans Politique Nationale
commenter cet article

commentaires